Department

Injection intra-cytoplasmique

Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI et IMSI)

L’injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI)

L’ICSI est un progrès majeur en PMA qui a permis de sortir de l’impasse de l’infertilité masculine autrefois incurable, comme les oligospermies sévères (nombre de spermatozoïdes trop faible pour envisager une FIV classique) et les azoospermies excrétoires (absence de spermatozoïdes dans l’éjaculat).

L’ICSI peut être réalisée avec du sperme frais ou ayant été congelé, provenant d’un éjaculât, d’un prélèvement épididymaire ou d’une biopsie testiculaire. Les résultats de l’ICSI avec sperme éjaculé, épididymaire ou testiculaire, en termes de fécondation peuvent être considérés comme identiques aux résultats standards de la fécondation in vitro chez des couples qui n’ont pas de problème d’infertilité masculine.

L’injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes morphologiquement sélectionnés (IMSI)

Cette technique est indiquée en cas d’anomalies morphologiques spermatiques, d’antécédents d’échecs d’implantation ou de fausses couches spontanées à répétition. L’IMSI consiste à réaliser, une sélection préalable des spermatozoïdes à micro-injecter, avec un microscope permettant un fort grossissement (environ X 6000).

Ce grossissement permet de visualiser la morphologie interne des spermatozoïdes, invisibles avec les microscopes conventionnels (X 400). Cela permet d’écarter les spermatozoïdes présentant des anomalies en particulier les grandes vacuoles qui ont un impact négatif sur le potentiel de développement embryonnaire.